Aider les autres,
c’est s’aider soi-même.

Traitements

On distingue principalement deux types de diabète: le diabète de type 1 et celui de type 2, qui touchent respectivement 10% et 85% des diabétiques.

Diabète de type 1 : Apporter l’insuline manquante pour faire baisser la glycémie.

L’insuline ne peut pas être prise par voie orale car elle est détruite lors de la digestion, elle doit être injectée sous la peau à l’aide d’une seringue, d’un stylo injecteur ou d’une pompe.
Les insulines :

  • L’insuline lente, qui agit pendant la nuit et surtout au réveil, peut se délivrer en une injection quotidienne, en règle générale le soir au coucher.
  • L’insuline rapide, injectée avant chaque repas ou juste après, est adaptée à la quantité de glucides du repas ingéré et aux efforts physiques éventuellement pratiqués après l’injection.

Une auto-surveillance glycémique quotidienne est indispensable chez les diabétiques traités par insulinothérapie pour adapter le traitement et diminuer le risque d’hyper- ou d’hypo-glycémie.

Diabète de type 2 : Associer un régime strict et de l’exercice à des traitements antidiabétiques.

Dans un premier temps, on doit s’astreindre à un régime alimentaire rigoureux et à de l’exercice physique. Trente minutes d’activité physique modérée quotidienne associées à une perte de poids de 5 à 10% peuvent réduire de moitié l’incidence du diabète.

Si ces mesures ne suffisent pas, on aura recours à des médicaments oraux ou injectables, tout en maintenant une bonne hygiène de vie.

Le passage à l’insulinothérapie peut être nécessaire lorsque le pancréas ne sécrète plus du tout d’insuline.

 

Haut de page