Aider les autres,
c’est s’aider soi-même.

Symposium 2011

La Présidente d’honneur de la Fondation Pascaline Amissa Bongo Ondimba, Pascaline Mferri Bongo Ondimba, appelle à œuvrer pour la régression du diabète au Gabon et dans le monde et engage la FAABO dans ce combat en organisant deux journées de Symposium sur le diabète.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba a ouvert vendredi 3 juin 2011 le Symposium International sur le diabète, en présence des ambassadeurs et représentants du Corps diplomatique, sur le thème ‘’Le diabète, spécificités, traitements et défis pour les sociétés africaines’’. 

Ce symposium a réuni les spécialistes du diabète gabonais et internationaux, les représentants des pouvoirs publics, des laboratoires pharmaceutiques, les médecins, les personnels soignants, ainsi que des étudiants. 

Le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a exprimé, au nom du gouvernement et l’ensemble de ses concitoyens, sa sincère reconnaissance pour l’implication active et généreuse de la Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba, dont l’une des priorités est l’accès aux soins de santé pour tous. 

La FAABO organise plusieurs fois par an des journées médicales, des actions humanitaires et des manifestations sportives au Gabon.

En parrallèle du Symposium, la Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba, avec le soutien de la Fondation Omar Bongo pour la Paix, la Science, la Culture et l’environnement, a organisé une semaine médicale sur le diabète au Gabon. Cette caravane médicale a eu pour objectif de sensibiliser les populations et les pouvoirs publics gabonais sur une maladie mortelle en progression constante et encore mal appréhendée.

Selon les données de la Fédération internationale du diabète (FID), le Gabon figure parmi les pays d’Afrique subsaharienne les plus touchés par la maladie : 4,4% de la population âgée de 20 à 79 ans souffrait du diabète en 2011. Un chiffre qui, selon les projections de la FID, pourrait atteindre 5,8% en 2030.

Haut de page