Aider les autres,
c’est s’aider soi-même.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique qui ne se guérit pas, mais que l’on peut traiter et contrôler. Elle est causée par un manque ou un défaut d'utilisation d’une hormone appelée insuline.

soutenir_depistage.jpgEn temps normal, l’insuline permet aux cellules d’utiliser le sucre comme source d’énergie. Chez la personne diabétique, cette fonction est affectée, ce qui entraîne une hyperglycémie, c’est à dire un excès de sucre dans le sang. Cette glycémie trop élevée endommage à terme les vaisseaux sanguins et ouvre la porte à des complications sévères, notamment rénales, ophtalmiques, nerveuses ou cardio-vasculaires, provoquant des problèmes chroniques et une mort prématurée.

Il existe trois types principaux de diabète: type 1, type 2 et diabète gestationnel (pendant la grossesse).

Le diabète de type 1 apparait dans l’enfance ou l’adolescence, et ses causes ne sont pas bien connues (génétiques, virus, ou maladie auto-immune?). Les cellules du pancréas (ilots de Langerhans) sont définitivement détruites et ne produisent donc plus d’insuline ; le malade devra en recevoir toute sa vie.

Le type 2 est souvent lié à l’âge, il apparaît généralement après 40 ans, mais il concerne de plus en plus d’enfants et d’adolescents en surpoids. Il est favorisé par une alimentation déséquilibrée et un manque d’activité physique, tous deux responsables du surpoids. Une prédisposition génétique existe également.

Le diabète gestationnel apparait pendant le deuxième trimestre de la grossesse. Il peut avoir des conséquences pour la mère (hypertension artérielle gravidique, sensibilité aux infections) mais aussi pour le bébé. A long terme, les femmes ayant eu un diabète gestationnel ont un risque accru de développer un diabète de type 2. Le diabète gestationnel se traite essentiellement par un régime.

Le mal invisible

Le diabète de type 1, qui nécessite un traitement à vie, n’est pas forcément le plus meurtrier, à condition que les patients se soumettent à leur injection d’insuline quotidienne. Le diabète de type 2, qui avance masqué, silencieux et invisible, est le plus spectaculaire lorsqu’il se découvre à travers la gangrène, la cécité, les insuffisances rénales et les problèmes cardio-vasculaires. Bien souvent, il est trop tard pour l’enrayer.

Haut de page