Aider les autres,
c’est s’aider soi-même.

Les axes de la lutte

Les deux tiers des diabétiques vivant dans des pays à revenus faible et intermédiaire ont un accès insuffisant aux soins.

Le diabète est une maladie chronique et les diabétiques doivent bénéficier d’une prise en charge médicale continue et adaptée. Cette prise en charge nécessite l’accès à des médicaments, du matériel (lecteurs de glycémie par exemple), et des professionnels de santé correctement formés tant au diagnostic qu’au traitement de la maladie et de ses complications.

axe_lutte2.jpgEn Afrique, la lutte contre le diabète se heurte aux mêmes problèmes que ceux que rencontrent médecins et autorités de santé contre les grandes maladies infectieuses ou chroniques (VIH, paludisme, tuberculose,…). Il sont liés aux difficultés d’un diagnostic précoce et de l’accès aux soins, au coût des médicaments, au manque de structures et de personnels qualifiés et au poids des croyances et de la médecine traditionnelle.

Moins de 10% des patients africains ont les moyens de réaliser des mesures de glycémie chez eux.

Pour faire avancer la lutte contre le diabète, il est vital de multiplier les actions de dépistage et de mieux sensibiliser les populations aux risques de cette maladie et de les amener à être plus vigilants sur leur hygiène de vie.

Haut de page